15 octobre 2009

Armure

La raison de mon petit déplacement d'hier : discuter de fouilles archéologiques, en plein centre-ville, où ont été retrouvé des reste de four métallurgique ainsi que quelques pièces d'armures...


Service archéologique municipal, Valenciennes, 14 octobre 2009.

Quelques : il y en a des rayonnages entiers, de quoi équiper des centaines de soldats ; plus quelques mètres cubes de boulets de canon, etc. Le tout dans ce qui était jusqu'alors un petit jardin entre un hôpital et des ateliers municipaux... Il y en a des choses, dans le sol de nos villes.

Pourquoi tout ces stocks, et pourquoi là ? Allez savoir. Peut-être au moment d'un des sièges de la ville par l'ennemi héréditaire d'alors : le roi de France - Valenciennes, comme tout le comté du Hainaut, faisait partie des Pays-Bas espagnols. L'ennemi a gagné, d'ailleurs, toutes les cartes administratives de la France vous le confirmeront. C'était bien la peine d'acheter autant d'armures.

Le Plume vous salue bien.

Paul Dukas, L'apprenti-sorcier, poème symphonique.

2 commentaires:

Nicolas a dit…

C'était l'époque où sur la porte d'Arras, les Espagnols avaient marqué "Quand les français prendront Arras, les souris mangeront les chats" ?

Le Plume a dit…

ouaip, enfin je crois qu'Arras est tombé quelques années avant Valenciennes...

n'oublions pas par ailleurs que ces "Espagnols" étaient pour l'essentiel des sujets francophones ou néerlandophones de sa Majesté catholique; après tout, Charles Quint, à qui remonte cette construction dynastique, était francophone, quoi que né en Flandre... Bref, ces Espagnols étaient des Belges!