05 juillet 2007

Avec ou sans fil

Me voilà jusqu'au cou dans un dépouillement d'appel d'offre un peu compliqué : il s'agit d'évaluer des catalogues de produits qui devraient nous permettre de construire le futur réseau wifi de l'université.

Rien à voir évidemment avec la réalisation d'un réseau sans fil pour soi tout seul chez soi : dans le cas d'un réseau d'établissement, il faut que l'on puisse ocnfigurer des dizaines, voire des centaines de bornes sans avoir à refaire autant de fois les mêmes manipulations ; il faut que les bornes ajustent automatiquement leur puissance en fonction du taux de couverture ; que différents niveaux de sécurité soient disponible en focntion des besoins des différentes population, avec un cloisonnement raisonnable... Du coup, on se retrouve face à des offres compliquées, certaines très voisinnes et d'autres complètement séparées, à faire des calculs d'apothicaire en fonction de tel ou tel scénario...


Les restes de notre ancienne salle-machines, Jussieu, 28 juin dernier.

Évidemment, dans ce genre d'environnement, le sans fil ne peut entièrement remplacer le réseau filaire, ne serait-ce que parce qu'il y aurait une trop grande densité de connexions pour qu'un débit convenable soit maintenu...

Sinon, la photo ne représente bien sûr pas l'état normal d'un câblage Ethernet. Les câbles arrivent sur des platines qui étaient élégament fixées dans une armoire technique - armoire technique qui a quité les lieux pour cause de déménagement. Et comme on s'est rendu compte après coup que l'on avait encore besoin de quelques raccordements entre câbles bleus et câbles gris, il a fallu que je m'y retrouve dans ce fouillis.

Heureusement, 36 ans d'expérience et de pratique du foutoir intensif sont derrière moi pour me faciliter la tâche !

Le Plume vous salue bien.

2 commentaires:

Sophie a dit…

Eh ben, j'ai pas tout compris, mais bon courage !

Le Plume a dit…

ouarf, merci! ;)