21 juin 2007

Zizique

Suivant une tradition bien établie, pour la fête de la musique, je reste à la maisonà l'abri de mon double vitrage. Enfin, ce n'est pas tout à fait vrai : je suis allé gagner mon pain à la sueur de mon front, et ce sur trois sites différents de mon université bien-aimée (celle qui m'emploie, pas celle où j'étudie). J'ajoute que dès le milieu de l'après-midi, le franchissement de la place Denfert-Rochereau était rendue délicate par l'installation du légendaire podium Ricard... Mais la fête de la musique étant devenue, à paris surtout, une fête du bruit, lequel n'est pas une denrée rare dans le secteur, je m'en dispense, merci bien.


Avant le concert, Grands Moulins de Paris, vers 18h.

Ceci dit, si tu ne vas pas à la fête de la musique, la fête de la musique viendra-t-à toi : une petite formation classique se produisait sous la fenêtre de mon bureau, dans la cours intérieur des grands Moulins. Je l'ai loupé, d'ailleurs : j'étais occupé à former un collègue qui passe un concours très bientôt. De toute façon, d'après ce que j'ai entendu, la programmation était de bric et de broc, Marseillaise comprise : pas loupé grand chose. Seul regret : il y avait une harpe ; j'aime bien regarder jouer de la harpe.

Le Plume vous salue bien.

7 commentaires:

Madame Plume a dit…

Whaaat! Il aime les jupes fendues des jolies harpistes! Hum. ;-)

Le Plume a dit…

bah, ça ou le violoncelle...

cecile a dit…

coté double vitrage, vu que tu as l'air de t'être mis au Satie en chambre, m'étonne pas...

sel a dit…

Bah, moi, j'étais trop fatiguée, pour y aller, alla festa della musica. Et pour une fois, j'étais contente d'habiter loin du centre, j'ai pas été embetée du tout ! (enfin, si, y'avait des gens qui ont un peu chanté dans la rue, mais bon, pas longtemps et pas excessivement fort)

Le Plume a dit…

cecile: plutôt Schubert, en ce moment, piano+violon ou piano+violoncelle

sel: chez nous, c'était calme au possiblke, tout le monde était en vadrouille!

cecile a dit…

sans compter que le double vitrage, euh, ben, ça se pose un peu là, chez vous...

Sappholfaire a dit…

tellement de casseroles qu'il a plu ! je suis mauvaise langue. Mais la flemme et humeur comme le temps. Maussade :) J'ai écouté tranquillement une bien douce musique que je n'entends plus... le ronflement de mon ordinateur.