10 décembre 2006

Rivages arctiques

Un vendredi crevant, un samedi épouvantable, un dimanche à tenter de refaire surface... J'ai au moins réussi à remettre en état notre installation électrique, merci Monsieur BHV d'avoir ouvert aujourd'hui.

Résultat, pas de blog hier, pas d'entrée historique vendredi, et pas d'entrée cartographique ce soir. Top vanné. En échange, une illustration de l'entrée cartographique de la semaine dernière :


La côte sud du Groenland aux environs de Julianhåb, fin août 1993.

C'était des journées en suspension, à bord du ferry MS Sarpik Ittuk, de la compagnie de navigation côtière groenlandaise - principal moyen de transport, en été, dans ce pays dont la surface habitable se réduit à une longue bande côtière. En suspension, entre un quasi-nauffrage et le retour vers un avenir qui se dérobait.

Il y a eu du chemin de parcouru, depuis. Et c'est tant mieux.

Le Plume vous salue bien.

4 commentaires:

Madame Plume a dit…

Enfin, bon. Entre la voile et le ferry, nous, on rame! Dure fin d'année... ;-)

Le Plume a dit…

bah, au moins on n'a pas à dormir dans un duvet qui a barboté dans l'eau salée!

Madame Plume a dit…

Until further informed... Mais on dort sous le vent!

Le Plume a dit…

vui, mais par contre on a l'électricité: on est prêts à affronter la nuit polaire!