11 décembre 2006

Sous un ciel inoxydable

Des cieux moins Sturm und Drang que les parages de l'Inlandsis : première journée de travail dans les coursives de notre nouveau nouveau bâtiment, où nous commençons tout juste à mettre les pieds.


Grands Moulins de Paris, Paris 13e, ce matin.

Ce pourrait être n'importe où - un lieu de travail. Un bâtiment avant qu'il commence à vivre, juste une carcasse : ce sont ses usagers qui le feront vivre.

En attendant, c'est le chaos habituel des mises en service de bâtiments, les charrues avant les bœufs dans tous les sens, et il faudrait que tout soit fini avant qu'il y ait le nécessaire pour qu'on puisse commencer... La routine. Mais pas de tout repos, comme routine.

Bon : cette fois-ci, je n'ai pas eu besoin de transporter de commutateurs sur le porte-bagages du vélo. Ça tombe bien, il n'y a pas de porte-bagages sur mon nouveau vélo.

Le Plume vous salue bien.

4 commentaires:

heure-bleue a dit…

La photo est superbe, le lieu a l'air encore froid, bientôt la vie ?...

Le Plume a dit…

merci; de fait, il n'y a personne, même moi, le vigile ne voulais pas me laisser rentrer!

MeryllB a dit…

La vache ca fait froid...
C'est une taule?
Ah presque : c'est un lieu de travail :P

Le Plume a dit…

ça fait et ça est: le chauffage n'est pas encore en service. Mais attends un peu qu'on te mette quelques miliers d'étuduants là dedans, ça devrait réchauffer l'ambiance!