31 mai 2007

De tous petits déserts

C'est comme ça dans nos villes : entre nos rues se glissent de tous petits déserts.


La ZAC Rive Gauche vue des Grands Moulins

Il y a aussi de toute petites traversées du désert, des journées qui commencent en retard, essayer de retrouver un état de conscience en écoutant les dernières nouvelles de la démagogie ambiante à la radio - ah, la France de propriétaires, ce vieux fantasme Louis-Philippard...

Et puis, la frustration de ne pouvoir faire plus, mieux et plus vite qu'un historien à plein temps tout en exerçant une autre activité, à plein temps également. Au bout du compte, il n'est pas anormal que mon employeur ait droit à une part substancielle de mon énergie lorsque celle-ci est nécessaire. Une part substancielle de pas grand chose, certes, mais tout de même. Alors il faut s'adapter, changer les projets, froisser des gens peut-être. Pas le choix.

À part ça, ça va.

Le Plume vous salue bien.

Musique : Franz Schubert, « Gute Nacht », lied d'ouverture de Winterreise.

5 commentaires:

Madame Plume a dit…

Ne pas parler de traversée du désert, ne pas penser à la traversée du désert, juste traverser.

Sappholfaire a dit…

tu prends ta carte du MoDem ?!?! :)

Le Plume a dit…

m'dame: et regarder à droite et à droite avant de traverser? :P

sappholfaire: oh, celle que j'ai pour le moment ferait bien l'affaire en l'occurence...

DH a dit…

J'aime beaucoup votre choix de photographie, mais celle-ci est particulièrement réussie.

Le Plume a dit…

merci; photo prise à l'improviste et en vitesse autour d'une visite technique sur un toit terrasse, aux Grands Moulins de Paris... Comme quoi les photos prises à la sauvette peuvent être aussi sympas que les images mûrement construites.