07 mai 2007

« À part ça, ça va »

Telle était la salutation d'usage aujourd'hui. À part, ça, oui, ça va. Quant au proverbe du jour, je l'ai inventé tout à l'heure : Jusqu'à ce jour, toutes les fins du monde ont été moins fatales que prévu.

On avait un gouvernement de têtes à claques de droite ; on aura les mêmes têtes à claques dans un ordre différent, voilà tout. Et au lieu d'un grand qui boit des bières devant la télé, un petit agité qui se ronge les ongles. Pas sûr que ça changera grand chose.

Un peu dur d'avoir les idées claires un jour comme aujourd'hui. Du coup, une photo que j'avais prise en pleine nuit dans un jardin enneigé quand j'étais ado, ça me parait tout indiqué.


Le jardin d'Angoulême une nuit d'hiver, 1986.

À propos de météo, vous noterez qu'elle s'est nettement dégradée sur Paris aujourd'hui. Ça commence !

Le Plume vous salue bien.

4 commentaires:

civetta a dit…

ben dis donc, c'est la grande forme...mais je compatis!et partage..

Sappholfaire a dit…

Pour avoir du soleil, y a qu'à aller à Malte !

Le Plume a dit…

civ: bah, d'un autre côté, comme je disais, les sortants ont été réélus... et après? On est inquiets, soit; mais pense à la tronche que feront dans 6 mois ceux qui croient vraiment à la "rupture"!

sappholfaire: ouais, vu le temps de chiotte qu'il a fait en corse ces derniers temps, ça me semble une bonne idée...

civetta a dit…

oui, moi aussi, je pense à la tronche de ceux qui l'ont voté dans 6 mois. C'est sur que Mireille Mathieu et Gimlbert Montagné, symboliquement, c'est la rupture. je comprends de moins en moins, sauf à me dire que la France ne veut aucun changement (ils sont où les sondages de votants par sexe et tranche d'âge? qu'on se marre...)