09 juin 2006

Douze travaux

Ici, les douze travaux d'Hercule continuent. Enfin, les cinq chapitres d'Hercule plutôt.


Bas reliefs de la porte Saint-Denis, Paris, 3 juin 2006.

Et pendant ce temps, le sport envahit la télévision. J'en ai regardé dix minutes, lors d'une pause ; décidément, autant je peux rester planté devant un match de rugby, autant, non, le football, décidément, c'est pas mon truc. Ce qui, il faut le dire, tombe particulièrement bien cette année.

Le Plume vous salue bien.

3 commentaires:

sel a dit…

Et le tennis?
Bah, au moins, c'est utile pour certains jeux...
C'est Hercule, sur la photo? On le reconnait pas très bien...:p

Le Plume a dit…

Le tennis, c'est reposant à regarder, mais ça se termine.

Sur la photo, ce sont les étagère dans le garage d'Hercule. De temps en temps madame Hercule lui dit "mais jettes-les, tes vieilles armures, elles ne servent à rien et elles prennent la poussière. Et lui: "Bah... ça peut toujours servir."

flivo a dit…

J'ai regardé le rugby, dormi devant le foot ( toujours la même excuse, il fait plus frais au rdc) :(