06 juin 2006

Pendant les travaux, le travail continue

Mémoire ou pas mémoire, le travail pour lequel le contribuable me rétribue, si peu grassement que ce soit, demande au moins une partie de mon attention. Et en ce moment, le travail, c'est de gérer le quotidien tout en préparant un changement complet de campus, de bâtiment et donc de réseau. Difficulté supplémentaire : du point de vue du réseau, les scénarios changent du tout au tout suivant l'ordre de livraison des bâtiments. Or l'un d'entre eux, dont la livraison était donnée comme imminente, part en glissade sur le planning tandis qu'un autre, donné troisième, tient la corde pour arriver en tête. Le deuxième potentiel prend plusieurs mois de retard ; le dernier reste dernier, mais encore plus.

Donc on jongle, avec des bâtiments et avec du matériel. Qui en attendant est livré dans les bureaux de quelques collègues, que ça finit par agacer, allez savoir pourquoi :


Ceci n'est pas un entrepôt. Ceci est un bureau. Si, si.

Ceci étant dit, il me reste maintenant 16 jours pour écrire un demi mémoire... Au demeurant et vu que le rush ne commencera réellement que quand les bâtiments seront livrés, je vais prendre quelques jours de congés pour avancer. Sinon, ça va faire juste.

Le Plume vous salue bien.

3 commentaires:

Dannie a dit…

Tu peins les murs en blanc éclatant et on se croirait chez moi!
Bon courage...

civetta a dit…

euh... ça fait plus de deux mois que les vaches ont envahi Paris et elles sont encore là pour un moment.. euh, vous sortez ds Paris, des fois??? :)))

Le Plume a dit…

Assez peu en ce moment - enfermé avec mon mémoire quand je suis pas au boulot.

Ah, la semi-captivité en vue de diplôme à l'époque de rolland garros, que de souvenirs ;-)

ps: pas d'entrée hier pour cause de caprice de blogger. Mais il y en aura une ce soir. We apologize for the inconvenience caused.