04 juin 2006

Plantagenêt

Finalement, plutôt que la prétendue pureté classique de Versaille - qui m'a toujours semblé être un vaste décor de carton-pâte - je préfère un vieux mélange de gallo-romain, de médiéval et de contemporain...


Les remparts du Mans, 25 mai 2006, vers 17h.

La base de la muraille est d'époque romaine, le dessus est médiéval ou moderne ; les antennes de télévision et le lampadaire sont nettement plus tardifs. Des éléments ont par contre été supprimés : toutes les maisons qui composaient le quartier des tanneurs, tassé entre remparts et rivière, misérable et sans aucun doute malodorant. On le retrouve sur les tableaux exposés au musée de la reine Bérengère : le dix-neuvième siècle hygiéniste l'a détruit dans les années 1870, lors de la construction du « tunnel » - qui d'ailleurs n'est pas un tunnel, mais c'est une autre histoire.

Le Plume vous salue bien.

5 commentaires:

sel a dit…

Aah, la vieille muraille du Mans...Même le teatro Marcello, ne la vaut pas, c'est dire (oui, bon, ça fait un peu "mieux vaut mon petit Liré au grand Tibre", mais n'empêche, c'est pas si faux, et toc)!
Sans rire, je la trouve vraiment belle, et je suis heureuse de trouver au moins un ou deux beaux aspects à la ville du Mans.

Le Plume a dit…

Honnêtement, il y en a plus qu'un ou deux.

Mais je te ferais tout de même remarquer que Liré se trouve dans le Maine-et-Loire et non dans la Sarthe, et que c'est le mont Palatin et non le Tibre auquel on le préfère.

Sinon: sûr que le Colisée avait plus de gueule lorsqu'il servait de base à tout un tas de maisons médiévales. Maintenant, il fait un peu tout nu. Raison pour laquelle tu site le Teatro Marcello je suppose! ;-)

sel a dit…

Euh..J'ai effectivement confondu le Loir et le Liré (j'étais persuadée que le Liré était un cours d'eau, et pourtant, en plus, on en avait déjà parlé en ces lieux!). Vi, vi, je sais bien, pour le Maine et Loire, mais bon, c'est pas loin, quand même, et la douceur angevine, je la connais aussi, c'est pour ça.
Et c'est en effet bien à propos que j'ai comparé avec le teatro, et non avec le Colisée:) Je veux dire, à cause de la superposition des époques.

Le Plume a dit…

"Plus mon Loyre Gaulois que le Tybre Latin,
Plus mon petit Lyré que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la douceur Angevine."

Est-ce de la Loire ou du Loir qu'il s'agit? Je penche pour la première hypothèse, rien que pour t'embêter - d'autant que Liré est sur la rive gauche, et bien en aval du confluent de la Maine.

Par contre, le Tibre était bel et bien dans le coup, j'avais oublié.

Anonyme a dit…

Looks nice! Awesome content. Good job guys.
»