08 avril 2007

Routes

Journée sur les routes de France. Avantage du voyage en voiture : on peut faire tous les détours qu'on veut, quand on veut - en train, c'est plus délicat. Surtout à notre époque de réservations obligatoires.

En l'occurence, j'avais repéré qu'à deux pas de mon autoroute se trouvait le logis d'un personnage important de mon dossier, celui dont je lisais la correspondances aux archives nationales il y a quelques semaines. C'est un peu idiot, mais j'aime bien voir où vivaient mes personnages ; j'avais été voir le logis de Langlardie, en Dordogne, où s'était retiré un de mes maîtres de forges ; j'ai donc été voir aujourd'hui le domaine de l'Anglochère, près de Meung-sur-Loire - dans le Loiret, tout près de la limite du Loir-et-Cher.

Ce sont les plaines à Blés du Vendomois et du Dunois, région agricole riche naguère et riche auourd'hui. Évidemment, il n'y avait pas à l'époque de ligne à haute tension ni d'autoroute, mais les grands chemins étiaent déjà fort encombrés. Au printemps de 1775, j'en suis sûr, le blé était en herbe, comme aujourd'hui.


Les champs de blé près de l'Anglochère, le Bardon, Loiret, cet après-midi.

D'un autre côté il n'y avait pas en 1775 de base logistique DHL juste en face...

Ensuite, profiter du beau temps sur les bords de Loire, du vieux pont de Beaugency à la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux. Je vous montrerai ça.

Après ça, il n'y avait plus que 300km avec le soleil dans l'œil. Bagatelle.

Le Plume vous salue bien.

5 commentaires:

sel a dit…

Tiens, Meung sur Loire, j'y suis allé, mais pour moi, c'était plutôt à cause des mousquetaires !

sel a dit…

(ah, pis Villon y a été emprisoné, c'est ça ? ou je confonds ?)

civetta a dit…

pas ecolo, la titine!

Le Plume a dit…

sel: bon cion pour les mousquetaires et les François Villon, en effet!

civ: ça tombe bien, moi non plus. Et pour crapahuter entre Angoulême, Limoges et le Nontronnais, on a pas fait beaucoup mieux... Par contre, cette après-midi, ce sera vélo. Autre avantage de la voiture sur le train: pour transporter le vélo, c'est nettement plus commode.

J'aime bien le train, mais il faut dire qu'il y a des cas où ça n'est pas très pratique!

civetta a dit…

là pour moi demain, ça va etre on ne peut plus pratique: je debarque à Paris jusqu'au 15 (Capes et joyeusetés diverses)- you have got maï portabeule!!! oui hève gote aoueurs portabeulz!!