19 avril 2007

Un peu plié

Question : quel est le point commun entre Olivier Besancenot, Philippe de Villiers, Frédéric Nihous, Arlette Laguiller et Nicolas Sarkozy ?

Eh bien, aucun d'entre eux n'a pensé que la pliure nécessaire à la mise sous enveloppe de leur profession de foi déformerait leur photo de manière grotesque. Résultat, au sortir du bien nommé pli électoral, Sarko ressemble à un pied de lampe, Besancenot à un schtroumpf, Nihous à un oryctérope et Villiers à sa propre caricature.

Voilà pour la puissante réflexion politique du jour. Je vous laisse faire l'essai par vous même, frustrant par là la partie de mon lectorat qui ne fait pas partie de notre électorat : ajouter des photos de campagnes aux photos de campagnes, finalement, ça ne me dit rien. Alors, pourquoi pas les fleurs des champs...


Lago Lame, Santo Stefano d'Aveto, province de Gênes, juillet 2005.

Une rose aurait mieux fait l'affaire ; malheureusement, les seules que j'avais dans ma photothèque étaient jaunes et brumeuses, ce qui me semble métaphoriquement un peu rude.

La campagne du premier tour se termine et c'est tant mieux. Pas de mystère : je voterai dimanche pour la candidate du parti socialiste, qui est encore un tout petit peu mon parti. Ça semble aller de soi mais, si j'avais été sondé il y a quinze jours, je me serais déclaré hésitant - pour une fois, j'aurais été majoritaire, ça m'aurait changé. Je me rallie finalement à un principe simple : choisir parmi tous les candidats en présence celui dont l'accession à la présidence de la République me dérangerait le moins.

Voilà, vous savez tout. Et ça vous fait une belle jambe.

Le Plume vous salue bien.

5 commentaires:

civetta a dit…

ben moi, si, elle me derange, avec ses poses pensées et etudiees au millimètre par son coach devant la table en plexiglas de PPD... Pourtant Dieu sait que ça m'aurait plu, une femme presidente. Mais aussi peu naturelle, et declamatoire quand elle parle, ça me dit plus trop rien.En fait, j'aimerais bien qu'elle soit ministre dans le nouveau gouvernement.

Le Plume a dit…

bah, les poses étudiées, tous les candidats en ont. Celles qui sont bien étudiées, elles ne se remarquent pas, voilà tout. La pose "ni gauche ni droite" pour un ancien ministre du gouvernement Juppé qui avait réussi à faire descendre des millions de personnes dans les rues pour la défense de l'enseignement laïque, c'est assez fort.

Perso, je préfère nettement la voir présidente que ministre - un président de la République, ça n'a pas tant de pouvoir que ça, finalement, et comme ministre, elle ne vallait pas tripette... ce qui est un peu gênant, je le reconnais.

sel a dit…

Je suis du lectorat qui fait partie de l'électorat et qui pourtant n'a pas eu la "chance" de voir de moi-meme ces plis électoraux...Heureusement, donc, que tu es là pour m'en restituer l'image !
Sinon, je n'arrive pas à retrouver avec certitude le nom de la fleur. je penche pour centaurée scabieuse, mais ?

(tant mieux si ça nous fait une belle jambe, j'aime bien avoir de belles jambes, moi;))

Fiörgyn a dit…

Un parti qui pourrait imploser s'i sa représentante ne passe pas au second tour, qui joue donc son avenir à coup de "vote utile" ou d'appels maladroits (colombani) ou d'info intox (sondage des RG - mais qui ne l'a pas fait ce genre de chose..).
Serait-ce un bien ou un mal ? Il semble en tout cas qu'une réforme soit nécessaire, car l'unité de façade ne resistera pas à un séisme..

Le Plume a dit…

sel: bien vu pour la Centaurea spicula L. J'avais montré il y a quelques temps une de ses voisines, la raiponce en épi, dans les même sous bois montagneux de l'Apenin.

fiörgyn: même si la candidate est élue, ce qui est loin d'être exclu, je ne suis pas sûr à 100% de l'avenir du parti, si j'en juge par le grand retour des Montebourg & co...