19 juin 2008

Un rayon de lumière

Des différents problèmes réseau mentionnés hier soir, l'un était des plus rétifs : difficile d'expliquer ça en deux mots, disons qu'il s'agissait d'avoir sur un même équipement deux ensembles de réseaux totalement séparés, avec des liens différents vers les autres sites de l'université, mais partageant tout de même un même accès internet - donc pas si séparés que ça. C'était ce dernier point qui posait problème, sachant qu'il est toujours extrêmement délicat de tester ce type de configurations en dehors des conditions réelles d'utilisation.

Du coup, avec un collègue, on s'est retrouvé sur le site concerné, en toute fin de journée pour ne pas gêner par trop les utilisateurs, pour essayer de régler ça. En dix minute, on a pu constater que la solution que j'avais échafaudée la nuit dernière en comptant les moutons ne réglait rien - c'est souvent le cas pour ces solutions-là. Mais après une petite heure à farfouiller la documentation, j'ai trouvé une solution. Plus complexe, mais qui règle aussi plus de problèmes. Encore une vingtaine de minutes de tests divers, et on peut partir - contents, parce qu'après une après-midi grise, lourde et caffouilleuse, on a quand même réussi à faire avancer quelque chose.

Et en prime, en sortant : un rayon de soleil qui se glisse sous les nuages...


Face à la gare de l'Est, ce soir, 20h30.

Sinon : comme on m'a signaler une lenteur excessive pour le chargement des images, je vais essayer une autre solution (la plus simple, pour le coup - celle que propose Google/Blogger). Je vais voir si ça améliore les choses.

Le Plume vous salue bien.

Découverte musicale du jour : J.-S. Bach, Magnificat en mi bémol majeur, BWV 243, par l'ensemble baroque d'Amsterdam dirigé par Tom Koopman. Comme quoi Mezzo, certains jours, ça a du bon.

3 commentaires:

sel a dit…

Joli rayon de lumière, bravo d'avoir su le capter. Moi, je suis triste : sur la centaine de photos prises l'autre jour, seules une ou deux (et encore) trouvent grâce à mes yeux. Enfin, toujours mieux que rien, et je me suis amusée en les prenant, c'est probablement ce qui compte.

Sinon, je pensais que la lenteur de chargement des images était due à mon ordinateur, mais on dirait que non : cette fois, ça a été beaucoup plus vite. Je vote donc pour que tu continues à utiliser cette méthode.

sel a dit…

(aah, le bonheur du mois de juin, prendre des photos à 20h30 et avoir de la lumière...
Sinon, sympa le lien vers Picasa, aussi)

Le Plume a dit…

pour la lumière: pas toujours évident de juger de la quantité de lumière réellement disponible... par ailleurs, sur les appareils photos numériques, l'ajustement automatique de la balance des blancs peut faire de drôles de choses; il vaut souvent mieux la désactiver en faible luminosité.

Sinon, la lenteur des photos, c'est que, si le texte est sur blogger, les photos étaient hébergées sur mes pages persos free - qui rament vraiment très beaucoup en ce moment. Je tente de régler ça en utilisant picasaweb. Seul problème: il a décrété unilatéralement que mes images ne pouvaient pas faire plus de 512px de haut, ce qui est contrariant pour les images verticales...