01 février 2006

Intérieur jour

Une porte a, le plus souvent, deux côtés. Enfin, sur un autre plan, elle en a quatre - mais fonctionnellement, elle en a deux. Généralement, un côté intérieur et un côté extérieur. Voici donc l'intérieur d'une autre porte de cathédrale :


Gênes, cathédrale San Lorenzo, juillet 2005.

Oui : Gênes est comme chacun sait la cité de saint Georges ; sa cathédrale est donc dédiée à saint Laurent. À vrai dire, les conflits entre évêques et bourgeois étant une des valeurs sure du moyen-âge italien, je ne serais pas entièrement surpris qu'il y ait une logique là dedans. C'est un bâtiment du XIIème siècle, mais la façade est plus tardive - elle est paraît-il caractéristique de l'influence du gothique français. Ça ne saute pas aux yeux, il faut le dire : pas évident de faire abstraction du matériau. Ceci dit, en remplaçant mentalement le marbre noir et blanc par de la pierre de paris, c'est vrai qu'on obtient quelque chose de familier.

Je ne me rappelle plus précisément de la datation de cette fresque ; à vu de nez, elle ne doit pas être très postérieure à la façade elle-même, fin XIIIème donc. La peinture italienne ne commence pas au quattrocento... Tiens, quelqu'un sait-il pourquoi les cathédrales françaises ont perdu toute trace de polychromie ? Je crois qu'il est établi maintenant qu'il y en a eu mais je n'ai jamais entendu expliquer pourquoi il n'y en a plus. Y a-t-il un historien de l'art dans la salle ?

Sinon, suite de mes aménagement : la rubrique « cartes sur table » nous a rejoint, cf. les liens. Encore faudrait-il que je l'alimente de temps en temps... Un rouleau de photo en cours de tirage, quelques photos fraîches de Washington possibles ici même à partir de demain.

Sur ce, j'ai le plein du scooter à faire, moi !

Le Plume vous salue bien.

5 commentaires:

sel a dit…

Ah, ce sont ces mélanges, que j'aime : un peu d'islamisant, un peu de ghotisant, bon, un peu d'italianisant quand même (c'est le résultat, en fait), ça nous fait des bâtiments magnifiques!
Bon scooter;)

Madame Plume a dit…

De la polychromie des cathédrales de France: au Mans, les fresques des anges musiciens (sublimes) avaient été recouvertes par un enduit. Pourquoi? Grande question. Ailleurs, les couleurs se sont usées et n'ont pas été restaurées--cela vaut notamment pour les statues. Mais là, on arrive au bout de ma science en la matière... ;-)

Le Plume a dit…

faudrait vraiment que j'aille la voir, cette cathédrale, depuis des années que j'en dis du bien...

sel a dit…

Ah oui, le PLume, va la voir, elle vaut le coup:) *pub pub pub*

nora a dit…

bellissima!!! vraiment magnifique