22 février 2006

Rhume aviaire des pieds

Notre ministre transcontinental à l'outre-mer s'est rendu célèbre à la Reunion en comparant la chikungunya qui sévit sur cette île à une « grosse grippe » ; ce blog est quant à lui en mesure de vous révéler en exclusivité que la grippe aviaire est en réalité un vilain rhume. Et la cause en est flagrante : les oiseaux, bipèdes comme vous et moi, prennent froid aux pieds.


Comme une autruche en hiver : jardin des plantes, 23 février 2005.

J'en finis avec ce sujet. Des heures de journaux télévisés pour une épizootie transmissible à l'homme dans certains cas limités ; quelques minutes de-ci, de-là (principalement pour parler des conséquences sur le tourisme) pour une maladie qui tue dans un département français. Comment dire...

Évidemment, si d'aventure le virus de la grippe aviaire devait se combiner avec un virus humain pour donner naissance à une épidémie - ça c'est produit dans le passé - ce sera sans doute dans une zone sous-médicalisée, au sein de populations peu informées et mal soignées, au Soudan, au Nigéria ou au Zaïre. Loin des caméras de télévision.

Le Plume vous salue bien.

3 commentaires:

mae a dit…

mouais et dans ce cas la prendrait on la peine de nous en parler ?

Madame Plume a dit…

Froid aux piépieds... et au coeur parce que tu as raison.

civetta a dit…

ben ça parle bcp de plumes, en ce moment, dans ta cage... Et comme d'hab, les plumés sont pas ceux que l'on croit, evidemment.