07 mars 2008

Municipe

Je profite des dernières minutes de la campagne du premier tour pour, eh bien, faire campagne. Mes activités ne m'ont pas franchement permis d'y participer autant que j'aurais voulu et, vraiment, je le regrette. Autant pour le premier tour des présidentielles, j'étais franchement tiède, et c'est peu de le dire, autant là je n'ai aucune hésitation , ni pour mon propre vote, ni pour pousser les gens à voter. À voter pour les listes de candidats PS-PC-PRG à la marie de Paris, je veux dire - je précise pour ceux qui ne connaitraient pas encore les affiliations politiques de yours truly.


Rue de Paris vu d'un dernier étage, troisième arrondissement, novembre 2007.

Franchement, depuis sept ans, il y a pas mal de boulot qui a été fait, dans notre ville, surtout si l'on compare au marasme mortifère des années Tibéri. Tout n'est pas parfait, une dose d'amateurisme a pu parfois se glisser dans les projets - surtout quand les Verts ont mis leurs gros sabots dedans, il faut bien le dire. D'ailleurs, s'il y a un reproche que je peux faire à l'équipe sortante, c'est de ne pas avoir su limiter les délires de nos khmers verts à des proportions plus raisonnables. Ne pas oublier que les propos outranciers tenus par Baupin dans cette campagne ne sont qu'un pâle reflet des débats internes au conseil de Paris pendant toute la mandature...

Ce que j'espère, en tout cas, c'est que ce pouvoir de nuisance sera ramené à zéro, ou à pas grand chose, par les électeurs parisiens. Que le Modem payera le prix fort de son double jeu, entre débauchage de badernes tibéristes et clin d'œil à l'équipe sortante. Qu'enfin la droite hyper-réac de Panafieu ou de ses homologues dissidents sera repoussée avec armes et bagages vers l'autre côté de la porte Maillot !

Ce weblog appelle donc clairement les électeurs du dixième arrondissement à voter dès le premier tour pour la liste conduite par Rémi Féraud, aux autres électeurs parisiens à voter pour les listes conduites par Bertrand Delanoë - et aux autres électeurs français à faire le choix qui s'en rapproche le plus. N'oubliez pas que, compte tenu du mode de scrutin, le premier tour compte autant que le second. Si vous avez décidé de voter socialiste au deuxième tour, faites-le dès le premier tour ; un autre vote ne va pas « envoyer un message », quel qu'il soit, à un candidat, juste le mettre en position de faiblesse...

D'abord, Rémi Féraud, c'est un mec bien. La preuve, c'est lui qui nous a marié, Madame Plume et moi-même. Alors, votez pour lui, c'est bien le moins.

Le Plume vous salue bien.

[appareil YashicaMat 124G, film Ilford FP4+ (format 120)]

5 commentaires:

Flivo a dit…

J'agrée les avis plumesques sur les khmers verts et le Modem et je trouve que beaucoup de villes ont un maire à leur image (à celle du groupe dominant - j'en fais rarement partie). J'aime bien l'image d'Anne Hidalgo au demeurant. J'irai voter nul, comme souvent.

Le Plume a dit…

Personnellement, dès lors que je ne mets pas sur un même plan toute les listes en présence, je considère qu'un vote nul revient à octroyer une fraction de ma voix aux pires candidats. Donc, non. Mais je ne sais pas où tu votes; certaines conjonctures locales rendent les choix passablement délicats...

Sinon, Anne Hidalgo est effectivement une personnalité à la fois forte et chaleureuse et, tous comptes faits, une femme charmante. Si ça pouvait être elle la prochaine fois, ce serait bien.

Madame Plume a dit…

Moi, je vote pour Rémi, car me marier à Monsieur Plume n'est pas la seule chose bien qu'il ait faite en tant que 1er adjoint du maire du 10e. :-)

Le Plume a dit…

on est bien d'accord. Mais ce n'est pas ce qu'il a fait de pire non plus, je trouve.

Anonyme a dit…

Anne Hidalgo, oui! Voilà une femme qu'elle est bien. Si elle pouvait l'emporter dans le XVème face aux clowns de la droite crétine, quel changement... Mais bon, il faudrait vraiment un cataclysme dont je crois (peut-être à tort?) les habitants du XVème peu capables de lancer.