04 avril 2008

Un de plus !

Et voilà : un bâtiment de plus sur le campus, relié à notre réseau : le bâtiment Lamarck, consacré à la biologie et à la biochimie, juste au dessus du bâtiment Buffon, dont j'avais parlé. La longue parcelle qui relie les bords de Seine au prolongement de l'avenue de France se remplit donc doucement : en remontant, on a d'abord la sous-parcelle M3c, où se trouve le bâtiment Condorcet (physique), puis M3f avec le bâtiment Buffon (biologie), et maintenant M3i1, avec le bâtiment Lamarck. Il ne reste plus pour nous séparer de l'avenue de France que le petit bout M3i2 : pour l'instant, ce n'est rien d'autre qu'un trou, descendant du niveau de la chaussée (surélevée) au niveau du sol.


Le pied du bâtiment Lamarck vu de l'avenue de France, hier en fin d'après-midi.

Évidemment, on était un tantinet pressé : il y a déjà des gens qui ont aménagé dans ce bâtiment, alors qu'on vient juste d'y avoir accès. Et ces gens veulent avoir téléphone et réseau, bien sûr... Du coup, il y avait foule ce matin dans le local réseau du deuxième sous-sol : un technicien en train de terminer les tests de réflectométrie sur la fibre optique, posée la veille, qui relie le bâtiment au reste du campus ; nous autres, qui installions l'onduleur destiné à alimenter les équipements réseau ; les électriciens de notre service technique immobilier, passant le câble triphaxé pour alimenter ledit onduleur... Le tout dans quelques mètres carrés. Moi, je ne gênait pas, j'étais recroquevillé à l'intérieur d'une armoire technique, en train de tâcher de visser des vis sans avoir de place entre le mur et la vis pour un manche de tournevis.

L'onduleur et ses quelques centaines de kilos de batterie, j'ai dû filer avec la célérité du puma (mon totem*) pour aller improviser en Sorbonne sur la conception Saint-Simonienne du progrès et de l'organisation. Avant de retourner sur mon (autre) lieu de travail pour aider mes petits camarades à installer l'équipement de cœur de réseau...

Satisfaction du devoir accompli : le réseau informatique de l'université Paris Diderot a conquis un nouveau territoire.

Le Plume vous salue bien.

* comme dirait l'indien Oumpah-pah de Goscinny et Uderzo.

1 commentaire:

Madame Plume a dit…

Je croyais que c'était le Poney blanc ton totem... ;-)