26 mai 2006

Sonnez clairons, résonnez musettes

À la cathédrale Saint-Julien, les anges sont musiciens et se retrouvent dans une chapelle discrète pour taper le bœuf entre copains.


Les anges musiciens, cathédrale Saint-Julien, le Mans, 25 mai 2006.

En plus d'être polychrome dans les coins, cette cathédrale est romane de l'arrière-train et gothique de l'avant-train, un peu flamboyant sur les bords, même. Fameux. Juste à côté, le musée de la reine Bérangère expose ses pots à pinard monumentaux en étain - un pour le blanc, un pour le rouge - et me donne à penser que l'assiette que je vous montrais l'autre jour pourrait bien venir des faïcenceries Tessier à Malicorne-sur-Sarthe.

Quant à la reine Bérangère, on peut la voir en gisant à l'abbaye de l'Épau, qu'elle fonda après la mort de son époux, guerroyant aux confins du Limousin - Richard Cœur de Lyon, troubadour, comte de Poitiers et roi d'Angleterre.

Le Plume vous salue bien.

2 commentaires:

civetta a dit…

c'est superbe!!!
coucou à tous les deux, je prends mon train pour Paris demain matin (ah! le Capes!) et en meme temps zut; ici c'est l'eté! mais bon, je suis contente de cette pause parisienne. Bisous

Le Plume a dit…

ici au mans le soleil a montré le bout de son nez aujourd'hui, beau temps annoncé pour demain. Welcome back to springtime!