25 août 2006

Marin d'eau douce

De retour après un mini week-end qui ne tombait pas vraiment le week-end, bref, 24h aux confins de l'Indre-et-Loire et du Maine-et-Loire. Un pays qui, s'il était un département, devrait s'appeler Vienne-et-Loire : l'Indre est un affluent médiocre, à comparer avec son voisin amont (le Cher) et son voisin aval, la Vienne justement ; quant à la Maine, elle ne mesure que quelques kilomètres, du confluent de la Mayenne, de la Sarthe et du Loir : la Vienne, c'est autre chose.

La Vienne est une belle rivière ; ses eaux brun-noir ont un débit notable même au mois d'août, comme j'ai pu le vérifier en pagayant à contre-courant cet après-midi.


La Vienne à Bonnivet (commune de Chinon, Indre-et-Loire), hier soir vers 20 h.

Belle région, aussi. Ses productions viticoles nous ont fait passer une rude soirée, que ses paysages et châteaux ont largement compensé aujourd'hui. C'est une région que j'avais pas mal fréquenté étant enfant, puis ado, mais où je n'étais guère venu depuis - la location par des amis anglais d'une drôle de maison tarabiscotée en bord de Vienne était une belle occasion d'y retourner.

D'autres photos à suivre, vous pouvez compter là-dessus.

Le Plume vous salue bien.

6 commentaires:

civetta a dit…

ah oui, c'est eclair, comme vi-quande... tu pars la veille, tu reviens le lendemain! mais belle lumiere, en tout cas...

sel a dit…

J'allaisd ire comme Civetta : la lumière de la photo est assez incroyable...Je l'avais remarquée, moi aussi, de là où j'étais à ce moment là...(sauf erreur de chronologie de ma part. )

Le Plume a dit…

ouaip, c'est pas désagréable, finalement, comme formule: le raid-éclair avec un rayon d'action de 3h de route!

Le Plume a dit…

(pour la lumière: les lumières du val de Loire sont effectivement particulièrement belles; là, avec le soleil rasant du début de soirée, c'est vrai que c'était magnifique.)

Louis Houette a dit…

Héhé, c'est chez moi ça! Ravi que tu ai su saisir la magie de ce vieux ponton. Aujourd'hui la Vienne lui a arraché quelques écailles...

Le Plume a dit…

le jour où j'y étais (avec les amis anglais qui avaient loué la maison voisine), la difficulté était plutôt de tirer les canoës jusqu'à l'eau libre malgré les bancs de sable!