22 août 2006

Vélo, boulot, dodo

Ciel de traîne sur Paris aujourd'hui : nuages et ciel bleu ensembles. Resté un bon moment à la fenêtre hier soir, à regarder la course des nuages, luminescents à la lumière de la ville ; ils apparaissaient du toit de l'immeuble d'en face pour courir au dessus de ma tête, poussés vers moi par le vent d'ouest pour disparaître au dessus de ma tête, hors de mon champ de vision. Le ciel nocturne derrière : une sorte d'indigo, ou un violet très profond.

Sinon, la routine des retours de vacances : des équipements par-ci par-là qui n'ont pas supporté les pics de chaleur ou les coupures d'électricité intempestives, des chantiers à relancer... Au mois de juillet je n'avais pas eu trop le temps de me replonger dans le travail après le sprint sur le mémoire. Même maintenant, j'ai beau faire, je me sens historien faisant de l'informatique, bien plus qu'auparavant - il va falloir envisager de remédier à cette situation, un jour ou l'autre.


L'île de la Cité vue du pont d'Arcole, aujourd'hui vers midi.

Routine plus agréable, les déjeuners avec les copains : photo prise alors que je donnais un coup de vélo à cet effet vers une pizzeria de la rive droite.

E la nave va!

Le Plume vous salue bien.

P.S. : comme je le prévoyais l'autre jour, la politique libanaise de la France en fait la risée du monde entier. Après avoir insisté pour retirer toute efficacité à la FINUL de peur de mettre ses soldats en danger, elle décide de ne pas en envoyer, ou presque. Bravo.

5 commentaires:

sel a dit…

y remédier, vraiment? Tu veux dire, faire de l'histoire à temps plein?
Sinon, t'as vu, incroyable, il y a eu du ciel bleu, sur Paris, et ta photo en est la preuve! Dingue, non? (mais ça a un avantage : ça fait un sujet de conversation. )

Le Plume a dit…

oui, c'est une idée avec laquelle je joue, en effet.

pour le ciel: bref répit, si j'en crois la météo. Du coup j'en profitais pour sortir le vélo, justement.

meryllb a dit…

Si c'est la vue de ton appart, y a des sous a se faire.Vends-le a un Japonais qui n'a jamais rien vu d'autre de sa chambre au 18e etage que le mur du buiding derriere.
Profite bien du retour de vacances! :)

Le Plume a dit…

Pour être tout à fait honnête, la vue de notre premier étage, c'est ça vers l'ouest et ça vers l'est.

L'idée de vendre à un Japonais est certes séduisante dans la mesure où nous sommes locataire. L'astuce serait de le faire payer d'avance et en liquide et de partir en courant. Après tout, les transactions en espèces font partie de la culture japonaise, non?

MeryllB a dit…

Certes, a tel point que le paiement par carte bancaire se fait parfois au sabot et parfois meme sans exiger ni que tu signes le ticket ni que tu tapes ton petit code secret. je te dis ils n'ont pas compris le pouvoir du bout de plastique ( de tous les bouts de plastique. Demande aux japonaises ce qu'elles en pensent). Donc oui en cash ca pourrait le faire. Je te jure que compare a ce que beaucoup d'entre eux contemplent. les morceaux de chihuahua laque qui pendent ca leur paraitra champetre et attendrissant.