06 juillet 2006

Grondements

Après une journée lourde, qui collait aux sabots, les nuages montent et le lumière passe par toutes les teintes du jaune d'or au rose saumon, en passant par l'orange mandarine ; le tonnerre gronde ; parfois, quelques éclairs.


Vue vers l'est de notre fenêtre.

Le vent monte : c'est le suspens qui précède l'arrivée des premières gouttes qui s'écraseront lourdement sur le zinc.

Le Plume vous salue bien.

P.S. : Oui, j'étais plutôt content du résultat du match d'hier. Mais cinq morts, est-ce bien raisonnable ?

3 commentaires:

tarmine a dit…

zouli photo!
imagine l'hécatombe si la france gagne dimanche!

sel a dit…

Ouh là, impressionnant, la photo! ça rend bien une atmosphère lourde, électrique et orageuse, en effet...(t'as pas retouché les couleurs, hein?)
5 morts...comme dit Tarmine, ça promet pour dimanche....

civetta a dit…

vero capolavoro, questa foto!!! dico sul serio!!