18 juillet 2006

kilomètre 434 : la Roche l'Abeille (Haute-Vienne)

Alors que nous voici de retour dans nos appartements, je continue mon récit différé.

La Roche l'Abeille, joli nom pour un joli coin. Au sud de Limoges, entre Nexon et Saint-Yrieix-la-Perche (on prononce iriè, alors que les Charentais prononcent généralemnt irièks pour Saint-Yrieix-sur-Charente, près d'Angoulême).

Veille de quatorze juillet, première nuit de vacances - le bon moment pour une petite folie : un ancien moulin reconverti en hôtel d'une bonne tenue, avec surtout un fort bon resto. Je ne suis pas particulièrement gastronome, mais le duo de tartine de pied de cochon et de foie gras poêlé, ça vaut presque le voyage, pour reprendre la classification des guides verts de Bibendum.


Le moulin de la Gorce à la Roche-l'Abeille (Hatute-Vienne), 13 juillet, huit heure du soir.

Faut bien se faire un peu plaisir, des fois. Et puis, vu que c'est un moulin, il y a de l'histoire des techniques là dedans - sous la forme de deux meules, l'une neuve (dans les 30 cm d'épaisseur), l'autre usée jusqu'à la rupture (moins de 10 cm), toutes deux abandonnées en contrebas de la retenue d'eau de l'étang. Artificiel, l'étang, comme tous les étangs de France, ou presque.

Le soir, on y entend coasser les grenouilles, et on peut en faire le tour au pieds des vieux chênes. Et le matin, en dégustant un bon petit déj' en terrasse, au bord de l'eau, on attire colverts et souchets qui comptent sur la générosité des convives. À part ça et la chute d'eau du déversoir, pas un bruit.

(À suivre...)

Pour revenir à aujourd'hui : la clim' en voiture, décidément, on s'y fait. J'ai dans l'idée que les 450 km de cet après-midi auraient parus un peu longuet sans ça...

Le Plume vous salue bien.

6 commentaires:

Lisa a dit…

Oulà! on se rapproche dangereusement du pays de mes premières années...

tarmine a dit…

tu appelles ça pas un bruit! ;)

sel a dit…

A une lettre près, ça nous faisait "la Ruche l'Abeille", ça aurait été encore plus rigolo, comme nom.
un hôtel sans wifi peut-il vraiment être considéré comme un bon hôtel?;) (oui, je sais, je m'en pose, des questions exisentielles)

Le Plume a dit…

lisa: quoi c'est, comme pays, si c'est pas indiscret?

tarmine: par rapport à l'hôtel du lendemain soir, en bord de nationale 23, avec fenêtre de la chambre donnant sur un feu rouge à mi-côte, oui, on peut dire ça (j'aurais dû me douter que "chambres assez bien insonorisées", dans le guide, ça cachait quelque chose).

sel: oui, bon, c'est vrai que là dessus ils auraient pu faire un effort - mais ça aurait risqué de distraire le cuisinier!

Madame Plume a dit…

Et après le dîner à la Roche l'Abeille, Bibendum tu es!... Sel, y avait pas le téléphone (mobile) non plus... Ouf!

Aredius44 a dit…

Il y a donc des touristes dans le coin. Vous a-t-on raconté l'histoire de la bataille ? Pour des photos autour et alentours et plus si affinités voir

http://quoras-tu-chabat.hautetfort.com/
et http://lefenetrou.blogspot.com