24 novembre 2006

Armor

Me voici confonté à la rude tâche de présenter une photo du département des côtes d'Armor. Rude, parce que ce sera la centième photo de ce département sur ce blog, si l'on compte ses diverses incarnations... Et du coup, je m'en sors par une pirouette : la photo présentée ici est pratiquement identique à une photo utilisée il y a plus d'un an - même endroit, même jour, mais avec mon boitier reflex et au lieu de mon appareil numérique.


Anse de Porz Scaff, Plougrescant, 27 mars 2005.

On parlait hier de nom de département ; celui-ci a la particularité d'être un pléonasme : ar mor, c'est la mer et, par extension, la Bretagne littorale par oppostion à la Bretagne des forêts, ar goat. Les Côtes-d'Armor, ce sont donc les côtes du bord de mer. Un vrai scoop. Évidemment, ce département, il ne s'appelait pas comme ça : j'ai (en partie) grandi dans le département des Côtes-du-Nord, qui portait sans complexe ce nom depuis 1789. Mais voilà : le champ lexical boréal faisait paraît-il fuir le touriste - à mon avis plus intimidé par la présence périodique pendant les années 70 de pétrole brut sur les plages et, depuis les années 80, la présence constante d'algues vertes sur les plages et d'odeur de lisier dans les campagnes. Mais bon : de nom le département a changé, pas de raison après tout que les réactionnaires de la côte Sud soient les seuls à avoir un nom celtisant.

Et puis, Armor, ce n'est pas si malheureux comme nom : ça évoque ces paysages marins fantomatiques de roches suspendues entre le ciel et l'eau gris-vert de la Manche. Comme ce dimanche de printemps sur le littoral trégorrois.

Le Plume vous salue bien.

7 commentaires:

Madame Plume a dit…

Nouvelle vague en Côtes d'Armor: on a inventé la polaire! La polaire: vêtement local par excellence, en rien apprenté au nord, comme son nom l'indique. ;-)

heure-bleue a dit…

Je ne vois pas la photo mais comme j'aime la Bretagne, je l'imagine...

sel a dit…

Remarque, "côtes boréales", ça aurait pu en faire venir, du monde!

Madame Plume a dit…

Côtes boréales: joli, mais à la limite de la pub mensongère: on ne voit pas très souvent l'aurore (boréale) dans les brumes (matinales). ;-)

MeryllB a dit…

C'est sûr que quand on entend "côtes d'armor" ça fait rêver, on pense forêt de Brocéliande et mer sauvage... POur au bout de compte se taper des algues qui puent et des élevages porcins aussi inutiles qu'offensants au niveau de l'odorat.
Ah oui à part ça didongue : je suis allée voir la ptite carte qui répertorie ton lectorat à l'international, on dirait que malgré le fait que ce blog est francophone, ça se bouscule au portillon de partout pour te lire!! D'ailleurs je vois que tu as trois foyers de lectorat au Japon. Bon Tokyo c'est sûrement moi, Kyushu a la rigueur c'est moi aussi qui vais surfer sur le net quand je suis en vacances là-bas, mais alors à côté de Tokyo, c'est qui??? Qui est ce mystérieux lecteur francophone????

Le Plume a dit…

m'dame: avantage de la polaire, elle permet d'utiliser le plastique recyclé issu des bouteilles d'eau minérale - indispensables en raison de nitrates.

heure-bleue: curieux ça, est-ce toujours le cas?

sel: je vais suggérer ça au conseil général, tiens!

meryll: je soupçonne qu'il s'agisse d'un point pas très bien placé pour Kyoto. A vérifier.

MeryllB a dit…

Kyoto?
Je vais investiguer!
POurrais-tu lancer un appel a ce mysterieux lecteur si ca ne t'offense point? J'apprecierai la compagnie d'un autre lecteur du Plume un peu nostalgique des bos paysages francais...