21 novembre 2006

Taureau

Puisque c'est vers la Bretagne que nous a mené notre itinéraire, restons-y un peu. Un petit arrêt en baie de Morlaix, tiens !


Château du Taureau à Carantec, Finistère, 20 août 2001.

Si vous regardez sur une carte, vous verrez que les deux îlots Louet et du Taureau forment le passage le plus étroit de la grande passe de Morlaix - l'autre chenal, dit « de Tréguier » parce qu'il longe le côté est de la baie, donc le Trégor, a des profondeurs beaucoup plus faibles. Résultat, après avoir franchi sans difficulté ce passage, j'avais essayé de le franchir dans l'autre sens, à la voile, avec le courant de marée montante dans le nez : bah, il y avait pas moyen. Bon, c'était juste pour essayer ; c'est dans la direction opposée que je voulais aller. Il n'y avait qu'à attendre que la marée soit suffisament haute dans la rivière pour pouvoir remonter jusqu'à Morlaix.

Je suis retourné me balader dans le coin en septembre dernier. C'est pratique : depuis Perros, avec un gros coefficient de marée, on a pile le temps de faire l'aller-et-retour dans la journée, à condition justement de ne pas aller jusqu'au fond de la baie - si on attend trop longtemps, on risque fort de prendre la renverse de marée dans le nez, se retrouver à faire du sur-place au retour devant Trégastel, rater l'ouverture du port de Perros et dormir dehors. Ce qui peut être agaçant si on n'a pas prévu de quoi faire à dîner.

La mer me manque, tiens.

Le Plume vous salue bien.

1 commentaire:

Madame Plume a dit…

Quoi?! Ta mer te manque?! (bon, bon, trop facile, mais: "what you gonna do?) ;-)