25 novembre 2006

Argoat

Argoat, donc : Coat, le bois, la forêt. L'Argoat, c'est le pays des bois. Même s'il n'y a pas que des bois - mais il y en a. Par exemple les deux forêts jumelles de Cat-an-Noz et Coat-an-hay, le bois du jour et le bois de la nuit, près de Belle-Isle-en-Terre.


La route départemntale 20 près de Gurunhuel (Côtes d'Armor), 24 avril 2005.

Il y a aussi du brouillard, à l'occasion. En route pour Guingamp depuis Belle-Isle-en-Terre, justement, où j'étais allé voir les anciennes forges de Coat-an-Noz, j'ai dû plusieurs fois m'arrêter complètement pour scruter la brouillasse afin de déterminer, premièrement, où était au juste la route et, deuxièmement, si c'était bien celle qui me mènerait à ma destination. Heureusement, le train de Paris avait semble-t-il dû en faire autant, ce qui a évité à ma chère Madame de m'attendre dans la salle des pas perdus de la gare de Guingamp...

Le Plume vous salue bien.

5 commentaires:

Madame Plume a dit…

Bon, alors ceci confirme que je ne suis pas de mauvaise foi (pour les brumes)--et d'abord, c'était pas le train de Paris, mais celui de Rennes... je passe mes vacances en Bretagne, moi môssieu! (ça, on l'aura su :-)

Flivo a dit…

Route de Guinguamp vers le lac de Guerlédan ? ( les routes s'effacent, les voies ferrées restent,mais il y a des exceptions, tu l'as dit)

MeryllB a dit…

Ah oui la bonne brume qui imprègne les feuilles mortes et te font marcher dans des trucs gluants inidentifiables lorsque tu sors (le truc qui a fait scrontch, c'était un escargot qui tapisse maintenant ta chaussure, ou bien une branchette miraculeusement sèche?)
Ca me manque... je veux me saloper les baskets!! Vivement février!!

sel a dit…

Bah, d'accord, mais ça a un avantage...ça permet de prendre de jolies photos! (photos, oui, je suis bien contente de pouvoir comtempler le paysage, ou plutôt, le non-paysage, tout en restant au chaud chez moi!)

Le Plume a dit…

m'dame: voui, c'est vrai que tu arrivais de Saint-Malo, via Rennes. N'empêches que ton train, il avait du mal à savoir où étaient les rails, vers la fin.

Flivo: la route de Guingamp à Guerlédan par Corlay, on connait, et c'est vrai qu'elle est magnifique - et impraticable à grande vitesse, même par temps clair. Par contre, elle part plein sud par rapport à Guingamp, alors que celle-ci part plein ouest.

MeryllB: ouaip - heureusement, j'avais prévu les bottes en caoutchouc, faisait un peu humide.

sel: je dois avouer qu'après ce trajet, pourtant court, j'étais un peu lessivé. La M'dame a pris le volant pour retourner vers la mer!