16 juillet 2008

Da capo

Da capo : Sur une partition, indique le retour aux premières mesures ; j'y ai repensé en regardant la partition d'une cantate de Bach - je ne dis pas « en déchiffrant   parce que je suis d'une nullité crasse en solfège ; c'était surtout au paroles que j'en avait. Dans les Aria (par opposition aux récitatifs, plus riches en textes et plus pauvres en musique), il n'est pas rare que les deux tiers de la partition soient joués deux fois. La musique baroque n'a pas peur de la répétition ; la prochaine fois qu'un grand-oncle grognon se plaint de la médiocrité des paroles des chansons « de maintenant », répondez lui qu'on peut faire tout un air (six minutes environ) avec un texte de dix-huit mots. Évidemment, pour ce qui est de la musique, c'est autre chose.


Quelques plantes à nos fenêtres, mai 2008

Da capo : les débuts sont pour bientôt.

Le Plume vous salue bien.

Une note à lire en écoutant : J.-S. bach, Amore traditore, cantate profane pour voix de basse et clavecin obligé, BWV203.

[appareil YashicaMat 124G, film Fuji Neopan 400, filtre vert]<§p>

1 commentaire:

DaKler a dit…

J'aurai au moins appris un truc aujourd'hui : il y a des plantes qui survivent à Paris ! :P

Contente d'avoir retrouvé ce blog et ses zolies photos :)

Bizz ++ ^^