26 septembre 2007

Place à la course !

Les moteurs et les boîtes qui hurlent dans le raidillon de la Cathédrale : pousser dans leurs derniers retranchements les produits de l'ingéniosité des hommes.


Circuit des remparts, Angoulême, 16 septembre 2007.

Je n'ai toujours pas compris comment on pouvait qualifier les machines d'inhumaines. À la rigueur, on pourrait leur reprocher d'être un peu trop humaines, non ?

Le Plume vous salue bien.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

je suis d'accord avec toi : si une machine n'est pas humaine, je me demande bien ce qu'elle est alors... disons que c'est plutôt l'utilisation que les hommes peuvent en faire qui tend parfois à la rendre inhumaine...
que je suis sérieuse !
pour ta photo, je la trouve vraiment très chouette : les couleurs, le cadrage... et les vieilles voitures !
encore merci pour ton message sur mon blog :) bonne journée monsieur Plume !

Mouche Cousue

Le Plume a dit…

ouais, comme c'est le circuit des remparts, je voulais qu'il y ait un bout de circuit, et un bout de remparts!

merci pour tes comms et bienvenue par ici!

Sappholfaire a dit…

hey la Mouche tu as pris ma pôle position sur la liste de départ du blogspottage du Plume :o) !

Le Plume a dit…

précisons pour éviter les bagarres que j'ai renoncé à mettre quelqu'ordre que ce soit dans cette liste... ;-)

Sappholfaire a dit…

je suis trop fatiguée pour le pugilat... puis ça ferait trop cliché en plus ... mdrr

Anonyme a dit…

bé dis donc ! Sappholfaire qui me fait une crise ! nan mais on aura tout vu ! ah, ça faut l'faire ! (que c'est nul...)

désolé pour ces disputes monsieur Plume, on recommence plus ! si Sappholfaire est d'accord... heum, heum...

bye
Mouche Cousue

Le Plume a dit…

bah, si je voulais me conformer aux stéréotypes, je suppose que je devrais plutôt encourager ces pugilats, non? ;-)