05 octobre 2006

Bah, mon réseau !

Paradoxe de mon activité professionnelle : alors que je passe mes journées à réparer des réseaux, j'étais totalement incapable de réparer le mien. Il est vrai que la panne était étrange : je pouvais faire tout ce que je voulais sauf accéder aux sites web de Google et de ses filiales - dont Blogger... D'après mes informations, la situation devrait être rétablie ; dans le cas contraire, ma production des jours prochains risque de manquer de ponctualité.

À propos de ponctualité, j'ai enfin publié l'entrée historique de vendredi dernier. Mieux vaut tard que jamais... Ce n'est pas de l'histoire des techniques, pour une fois - plutôt de l'histoire de la bêtise humaine. Vaste programme, comme dirait l'autre. Il y a aussi de la navigation au long cours, mais très peu.


Une belle coque en petite forme à Rockland, Maine, juillet 2001.

À part ça, moi non plus, ce n'est pas la grande forme. J'ai dû manger du sanglier qui avait mangé quelque chose. Ça ira mieux demain. Enfin j'espère : mes vieux registres m'attendent à l'orée du bois (de Vincenne).

Le Plume vous salue bien.

4 commentaires:

heure-bleue a dit…

Donc, tu lâches le bateau et tu retrouves la terre ferme, en petite forme, comme tout le monde, c'est la changement de saison...

MeryllB a dit…

Tu sais ce qu'on dit :la femme du cordonnier est la plus mal chaussée, et quand on répare des réseaux toute la journée on peut plus voir le sien en peinture quand on rentre au bercail. Surtout quand en plus on utilise son temps libre pour aller traîner ses guêtres dans des endroits peut recommandables en quête de registres qui tapinent.
Madame Plume est au courant?

sel a dit…

Alors alors alors, ce réseau, c'en est où?
Comme dit la chanson "ça ira mieux demain, du moins je l'espère, parce que c'est déjà ce que je me suis dit hier"
Bon rétablissement, bonnes archives, mais surtout, bon repos.
(jolie photo, au passage..ça donnerait presque envie d'aller sur un bateau)

Le Plume a dit…

heure bleue, voui, je crois qu'il y a de ça.

Meryll: bah voilà, c'est malin, elle est au courant maintenant...

sel: le réseau et le bonhomme vont nettement mieux, merci!