10 mai 2008

Petit format

Parenthèse dans mes rétrospectives bretonnes - rétrospectives car je suis bel est bien de retour à paris Île-de-France depuis jeudi : j'ai récupéré le premier rouleau pris avec le Pentax Auto 110, « le plus petit reflex du monde », des négatifs au format 110, celui des Kodak Instamatic. Du coup je commence à mettre en place dans ma tête de nouveaux projets photos liés à ce support. Une chose est claire : le tout petit format, c'est fait pour s'amuser, pour photographier au plus vite et au plus près. À chaque appareil ses spécialités !


Route nationale n°6, du côté de Créteil, l'hiver dernier.

Finalement, j'aime bien faire de la photo multiforme, de l'analytique rigoureux du Pentax MX au romantisme du Voigtlander Bessa 1, en passant par les instantanés précis du Canon Ixus 400 et les croquis sur le vif du Pentax Auto 110. « L'important, c'est qu'on se marre », comme dit Hamlet dans la version remaniée par Gotlib et Alexis1.

Le Plume vous salue bien.

1 Gotlib et Alexis, Cinemastock, tome 1, Dargaud, 1974.

[boîtier Pentax Auto 110, objectif 24mm f:2.8, film Ferrania Solaris 200 (format 110)]

3 commentaires:

Madame Plume a dit…

Ca, c'est Carrefour Pompadour, son Décathlon, ses magasins de meubles, son échangeur, son radar. Riant, non? Ces paysages bucoliques de l'enfance... ;-)

Nicolas a dit…

Euh, c'est moi, ou les couleurs du film font terriblement "Années 70" ?

Le Plume a dit…

eh oui! après tout, ce type de film date de 1972, et ce modèle d'appareil de 1978... Et moi-même...

(ceci dit j'attends de voir ce que ça donne avec un boitier en meilleur état que le premier que j'avais acheté)